MATY redonne de l’éclat à sa préparation de commandes

MATY redonne de l’éclat à sa préparation de commandes

Načítanie brožúry

Le projet Mercure, initié par Maty dès 2011, a permis au bijoutier bisontin d’accompagner l’évolution de sa stratégie commerciale, qui est passée progressivement d’un modèle 100 % VAD à un modèle cross-canal, avec ventes sur catalogue, sur Internet et via un réseau de boutiques. Sa logistique interne a été réorganisée de fond en comble.



Faire évoluer son modèle économique nécessite bien souvent d’adapter en conséquence sa logistique. C’est ce qui s’est passé pour le bijoutier Maty, société familiale fondée en 1951, dont l’activité a longtemps été uniquement la vente par correspondance de montres, puis de bijoux au sens large. Sa plate-forme logistique de Besançon voit le jour au milieu des années 1970, afin d’accompagner sa croissance.


Quelques années plus tard, Maty crée en parallèle quelques magasins pour compléter son offre. Dans les années 1990, il est le premier du secteur à lancer son site e-marchand. Au milieu des années 2000, la direction de Maty prend la décision de diversifier ses canaux de vente en ouvrant de nouvelles boutiques. En 2010, le réseau Maty en compte une vingtaine.

Aujourd’hui, il y en a 34. Le modèle de Maty est devenu véritablement multi-canal, car si la société continue d’éditer son catalogue papier 2 fois par an, la VAD ne représente plus que 32 % des ventes (85 % il y a 25 ans), contre 43 % pour les magasins et 25 % pour l’e-commerce. Côté logistique, les processus sont longtemps restés optimisés pour l’activité VAD historique: tous les produits étaient préalablement enveloppés dans du papier de soie et logés dans des écrins, puis stockés dans des armoires Kardex sur la plate-forme de Besançon. La présentation en écrin, qui s’apparente à un « cadeau », est parfaitement adaptée pour les clients de la VAD. Elle l’est beaucoup moins pour le réseau de boutiques. En magasin, le bijou doit être sorti de son écrin, puis préparé pour être exposé, en mode « prêt à vendre », avec un « plot » en plastique qui indique le prix et la composition du produit. Ce n’est qu’une une fois la vente réalisée que le bijou réintègre son écrin !

Súbory:
MATY redonne de l’éclat à sa préparation de commandes573 K
MATY redonne de l’éclat à sa préparation de commandes

Načítanie brožúry